Prenezvotrevie en main

La qualité de vie au travail, au centre des préoccupations !

Selon une étude du site Juritravail, 71% des salariés jugent leur qualité de vie au travail comme étant bonne, voir très bonne. Mais qu’y a t-il derrière cette nouvelle notion et quelles sont les facteurs pour y arriver ?  

Définition de la qualité de vie au travail

En 2013, L’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) a définit la QVT comme étant « les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte. »

Pendant longtemps, il était d’usage d’appréhender les conditions de travail à travers une dimension “physique”. Avec la QVT, les visions changent pour se concentrer autour du bien-être des salariés. Il apparaît que plusieurs facteurs entrent dans cette notion de QVT comme le cadre, le rythme de travail, le degré d’autonomie et de responsabilité,  l’ambiance, les relations entre collègues ou encore le dialogue avec les dirigeants, pour ne citer que quelques exemples. On retrouve ainsi des aspects psychologiques, sociologiques et organisationnels.

Les conditions d’une bonne QVT

Pour lutter contre l’absentéisme et bénéficier d’une bonne performance des équipes, il est important de prendre soin de ses salariés. Un salarié heureux dans son entreprise est forcément plus motivé, impliqué et performant. Des actions simples peuvent être mises en place :

  • Organiser des actions de formation pour permettre aux salariés d’acquérir de nouvelles compétences.
  • Développer des dispositifs comme le télétravail pour mieux concilier vie privée et vie professionnelle.
  • Mettre en place des questionnaires pour leur permettre d’exprimer leurs besoins et avoir des idées d’axes d’améliorations à mettre en place.
  • Organiser des évènements en équipe pour partager des moments hors des problématiques du travail.
  • Faire participer le salarié aux prises de décisions pour lui faire comprendre que son avis compte.
  • Etablir une relation de confiance et de reconnaissance dans ses tâches.
  • Instaurer des points réguliers pour parler de leurs difficultés et trouver des solutions.

Maslow dans sa pyramide, résume l’importance de chaque besoin pour un individu. Pour lui, les deux premiers besoins des individus seraient : l’accomplissement de soi et le besoin d’estime.

Les conséquences d’une bonne QVT  

Une bonne QVT dans une entreprise a de nombreuses répercussions positives. La première concerne évidemment la performance et la productivité du salarié. Un collaborateur qui se sent bien dans l’univers dans lequel il évolue est plus impliqué dans son travail.

Google fait parti des sociétés qui ont bien compris l’enjeu de la QVT et a su mettre en place des actions pour faciliter la vie de ses salariés : petits-déjeuners et encas gratuits, navette google pour se rendre au bureau, possibilité de ramener son chien, accès à une salle de sport ou encore massages. Tout est fait pour que les employés puissent donner le meilleur d’eux mêmes.

Selon une étude de 2016 menée par le cabinet de conseil Malakoff Médéric, 83% des dirigeants estiment que la QVT sera le sujet principal pour les entreprises dans les années à venir. Une bonne nouvelle donc pour tous les collaborateurs !

Share on Twitter
Share on Facebook
0 CommentairesPour La qualité de vie au travail, au centre des préoccupations !
Ajouter un commentaire

Du côté dechez nous

Soyez prévenu du lancement de la prochaine version de Umanlife

Indiquez-nous votre adresse e-mail dans le formulaire, nous serons ravis de vous faire découvrir la nouvelle version de Umanlife